Message d'un cerf, 25 juin 2008


Je suis contactée un soir par un cerf qui ne comprend pas ce que viennent faire les humains dans la forêt et pourquoi ils laissent tous ces objets qui ne sont pas comestibles et qui sentent mauvais.

Je lui ai expliqué que malheureusement certains humains n’avaient pas de respect pour la forêt mais que tous n’étaient pas pareils.

« Mon territoire disparait de jour en jour. L’humain utilise les arbres sans leur rendre le respect qu’ils méritent. Ce manque de respect est enregistré et les humains portent leurs erreurs autour d’eux. Ainsi ils n’attirent pas la suite que des expériences où ils devront nettoyer ces taches qui les entourent. Tout est marqué en eux. Ils ne le voient pas donc pensent que ça n’existe pas, mais d’autres yeux le voient très bien, les yeux de la Vérité. Ils voient tout et même ce qui se cache au plus profond du cœur.

Nous ne comprenons pas cet aveuglement de votre part. Vous donnez trop d’importance à votre tête et c’est cette partie de votre corps qui vous dirige entièrement. Que faites-vous de vos envies ? Ecoutez-vous ce qu’il y a dans votre cœur ? C’est là que le Créateur vous parle. Cessez d’avoir peur de Lui, la plus grande peur est la peur de vous-même. Vous êtes votre propre ennemi.

Travaillez pour les peuples de la forêt. Nous avons besoin de retrouver l’espoir dans nos cœurs, l’espoir en la bonté des humains. »
 

Je lui explique que certains humains font un travail de lumière. Il ne le savait pas.

 

« Vous humains, soyez dans un respect de l’autre et de vous-même. »